les cours d'écologie urbaine

الموضوع في 'القسم التعليمي' بواسطة الدكتورة هدى, بتاريخ ‏13 ابريل 2013.

  1. الدكتورة هدى

    الدكتورة هدى .:: إدارية الأقـسـام العامـة ::.

    les cours d'écologie urbaine
    les cours d'écologie urbaine
    lien





    De l'écologie en générale et l'écologie urbaine en particulier Introduction au module de l'écologie urbaine: L'intérêt du module d'écologie urbaine dans la formation de gestionnaire de la ville réside essentiellement dans sa dimension pluridisciplinaire. Pluridisciplinaire: en effet l'approche écologique de la ville touche dans un même temps aux secteurs suivants et traite également de grands thèmes environnementaux, nous citons un titre d'exemple: La problématique de l'eau. Les changements climatiques. La lute contre le bruit. La mauvaise gestion des énergies. La mauvaise gestion des déplacements. Les énergies renouvelables La mauvaise gestion des déchets. Biodiversités. Depuis les années 90, ces secteurs sont étudiés et pensé dans le cadre du développement durable. L'écologie urbaine est justement le moyen qui permet d'assuré la durabilité de la ville. E.U D.D Moyen finalité ________________________________________ Qu’est ce que l’écologie? Le terme d’écologie a été proposé pour la première fois par le zoologiste allemand Reiter et signifie science de l’habitat. En 1886 un autre zoologiste allemand Haekel a donné une définition beaucoup plus simple dont l’interprétation est encore largement acceptée aujourd’hui: «L’écologie, c’est l’étude des relations réciproque entre les organismes et leurs environnement» En écologie en peut rencontrer deux groupes d’éléments: 1.éléments organiques ou biotiques. 2.éléments inorganiques ou inertes (abiotique). L’écologie étude également le réseau de relation qui existe entre chaque organisme et son milieu biotique ou abiotique. Les auteurs qui ont révolutionné l’histoire de l’écologie: Si on considère l’histoire de l’écologie, deux auteurs sont à retenir pour la richesse de leur apport scientifique. Lindmann(1942) il ouvre de nouvelle perspectives pour l’écologie, il essaie de comprendre l’organisation générale et le fonctionnement des écosystèmes (système écologique). Odum (1955) cet auteur insiste sur l’aspect énergétique du fonctionnement des écosystèmes, leur productivité, le flux de matière et d’énergie qui les travers. C’est la partie la plus original et la plus importante des études en écologie. ________________________________________ Qu’est ce qu’un écosystème? Plusieurs auteurs en essaient de définir le mot écosystème. Ce mot a été utilisé pour la première fois par Tansleif(1935) il désignait «une unité qui comporte un groupement végétale et son environnement». biosystem = Ecosystème, Ce synonyme a été donne en 1939 par Thienemann. Selon Odum (1969) «écosystème est une unité d’organisation biologique, composée de tout les organismes présents dans une aire donnée et présentant les interactions avec le milieu physique avec pour résultat l’existence d’un flux d’énergie, conduisant a une structure caractéristique et des cycles de matière». La notion d’écosystème conduite a 3 niveaux d’interactions: Les interactions entre les organismes. Les interactions entre les organismes et le milieu. Les interactions entre les caractères de milieu. On peut comparer l’écosystème à un complexe industriel qui se compose: Une usine de production (les producteurs) Une usine de transformation Une usine de récupération (les récupérateurs) Pour faire fonctionner ce complexe, il faut avoir de l’énergie (le soleil) et de la matière première (les substances minérales). On conclusion nous retiendrons comme la mentionne Odum en 1971 que: «l’écosystème est l’unité fonctionnelle de base de l’écologie». ________________________________________ De l'écologie urbaine en particulier L’écologie urbaine est une science qui est venue en repense à la dégradation profonde de l'environnement urbain et de la ville. -cette crise écologique de la ville traduit un double déséquilibre: 1. le déséquilibre des rapports (relations) entre l'homme et son environnement. 2. le déséquilibre entre la ville en tant qu'un écosystème urbain et les écosystèmes naturels périphériques. Qu’est ce que l'écologie urbain? L’écologie urbaine 2COURANTS E.U classique celle de l'école E.U moderne -années 1990- de Chicago -années 1920- La notion E.U a été définie par plusieurs auteurs, nous retiendrons les plus modernes et les plus simplifiés. K.G Hoyer et Naess en 1990 ont donnée la définition suivante: « L’écologie urbaine est l'étude de la manière dont l'activité humaine liée aux villes influx sur les ressources naturelles et sur l'environnement. L'accent étant mis sur les conditions nécessaires à l'installation d'un nouveau mode d'urbanisation, permettons de préserver la diversité biologique et la qualité de la vie au plan local et mondiale et pour les générations futures» La 2eme définition a été proposée par Hahn en 1990: «L'écologie urbaine vise à adapter l'urbanisation et les structures urbaines aux exigences de l'écologie sur le plan sociale et industriel». ________________________________________ Ecologie urbaine classique, écologie urbaine moderne L’histoire de l’écologie urbaine se base essentiellement sur 2 grands courants : 1°courant, E.U classique : celle de l’école de Chicago, né en 1925, ce courant à donner les premiers bases de l’approche écologique de la ville, et privilégié (préféré) la dimension social de la ville. Ce courant a été par la suite fortement critiqué, car il a été que descriptif. 2°courant, E.U Moderne : l’écologie urbaine Moderne est un concept qui rapproche les enjeux écologiques, à la vie en ville. -L’écologie urbaine moderne défont une approche transversale, et pluridisciplinaire, surtout les thèmes qui permet la promotion d’un mode de vie durable, au milieu urbaine, le transport ou les déplacements, l’urbanisme, l’habitat, la lute contre tout les formes de pollutions…ext. -l’ultime objectif de ce courant est d’arriver à la ville idéal : celle qui réintroduit la nature dans la ville. L’écologie urbaine, une science interdisciplinaire : Elle implique un discours à trois voies : 1. sur est celle de l’écologie : le spécialiste des populations, végétal et animales au milieu urbaine. 2. sur est celle de l’ingénieur des milieux physiques : qui s’occupe du fonctionnement écosystèmique de la ville. 3. est celle de la sociologue, qui par ces collaborations avec ces collègues précédemment cité (les deux spécialités précédentes), s’occupe des représentations et des attentes des habitants en ce qui concerne les problématiques urbaines. ________________________________________ Les dates clés relatives à la protection de l'environnement urbain et de développement durable. 1972:Conférence de Stockholm. 1987:La publication du rapport «Notre avenir à tous, par la ministre Norvégienne Gro Brundtland» 1992:Conférence de Réo. 1994:Compagne Européenne des villes durable. 1996:Le sommet des villes à Istanbul. 1997:protocole de Kyoto, sur la réduction des gaz à effet de serre. 2000: Les objectifs du millénaire, pour le développement (O.M.D) 2002:(Réo+10) ou conférence de Johannesburg. Bibliographie relative à l'écologie urbaine 1. Y.Grafmever et I.Josef «l’école de Chicago:maison de l’écologie urbaine», Paris édition Auber, 1990. 2. Jacques Vicari «Agir sur la ville: essai d’écologie urbaine», Paris édition du moniteur 1989. 3. Heur Laborit « l’homme et la ville», Paris, édition Pla Marion 1977. 4. J.B.Vaquir, P Derycke, S Antoine«La nature et la ville» Paris, édition Economica 1977. 5. Christian Garnier«L’écologie urbaine, une nouvelle discipline?» Bulletin C.P.A.U.n°30, 1992. 6. «Ecologie urbaine nauriaux savoir sur la ville»Métra police n 64-65,1984. ________________________________________ De l’empreinte écologique Histoire et origine du concept : *Le terme de l’empreinte écologique est né avec le club de Rome en 1968. *Il a ensuite était évoqué en 1992 à la conférence de Réo, dans un article qui a traité de l’empreinte écologique au milieu urbain. *En 1995 les professeurs Rees et Matis améliorent le concept et la méthode de calcule de l’empreinte écologique, dans un livre intitulé«Notre empreinte écologique : Réduire les impacts de l’homme sur la terre». *Par la suite des logiciels performants appelé calculateur ont été produits pour mesuré les empreints écologiques à différents échelles, sur la base de donnée publique et comparable. *Ce travail a connus un grand succès à la fin des années 90. Pourquoi on calcule l’empreinte écologique? -Cette empreinte vise à traduire de manière facilement compréhensible l’impact des activités humaines sur les écosystèmes et sur la planète. -Elle se mesure généralement en surface (Hectare par individu, ou hectare consommé par une ville pour répandre à ces besoins. -Cette mesure est traduite grâce à un système de conversion. -L’empreinte écologique peut être aussi utilisé pour mesuré des impacts activités de production comme l’élevage ou des objets tel qu’une voiture, un ordinateur ou un téléphone portable. Définition de l’empreinte écologique: *Pour Williame Rees : «L’empreinte écologique est la surface correspondante de terre productive et d’écosystème aquatique, nécessaire pour la production des ressources utiliser et la simulation des déchets produit par une population définit, à un niveau de vie spécifié, là où cette terre se trouve sur la planète» *Selon l’OCDE : «IL s’agit de la mesure en hectare de la superficie biologiquement productive nécessaire pour pouvoir (subvenir) au besoins d’une population humaine de taille donnée». *le professeur Colline Fudage propose une définition très simple«L’empreinte écologique est la superficie géographique nécessaire pour subvenir au besoin d’une ville et absorber ces déchets». Le calcule de l’empreinte écologique par Williame Rees : Il a proposé un premier mode de calcule simplifié, basé sur la somme mathématique des surface productive suivante : Le sol consommé par l’environnement construit. Le sol énergétique (pour cultiver). Les écosystèmes utilisés pour produire l’alimentation. Le sol consommé pour la production des produits forestiers ou agro forestiers. Quelques exemples d’empreinte écologique dans certains pays : Les Emirats Arabes Unies : 11,9hec. U.S.A :9,6Hec. Belgique : 5,6Hec. Turquie, Brésil : 2,1Hec. Algérie, Chine : 1,6Hec. Kenya, Inde : 0,8Hec. Pourquoi on calcule cette empreinte dans le cadre de la gestion des villes ? *Mesuré le rapport à la durabilité et le chemin parcourus ou à parcourir pour arriver au développement durable. *Pour mieux prendre en compte l’impact des délocalisations. *Comparer la situation des différents territoires et leur tendance à la durabilité. *Montrer qu’avec le mode de développement et de déplacement gaspilleurs en ressources, ceux qui bénéficient d’un niveau de vie correct et utilise de manière irrationnelle ces ressources (les écotaxes) pourraient s’appuyer sur l’empreinte écologique. -Visualiser et hiérarchiser les enjeux et les objectifs. Le rapport empreinte écologique et le développement durable : Ce rapport est inversement proportionnel, car quand l’empreinte écologique augmente la tendance à la durabilité diminué et inversement. L’écologie urbaine et le concept de ville durable : -L’écologie urbaine est un concept qui rapproche les objectifs écologiques à la vie en ville. -L’écologie urbaine se base sur une approche pluridisciplinaire, et traite de tout les thèmes qui ont en relation avec la promotion d’un mode de vie durable en milieu urbaine : le transport, l’urbanisme, l’habitat, la lute contre tout les formes de pollution, la gestion des énergies…ext. Développement urbain durable et la gestion urbaine : Introduction : La notion de développement durable est aujourd’hui pesente dans tout des discours scientifique et politique .elle est également présent dans tout les textes juridique au niveau international (L’Algerie notamment). -L’idée moderne de développement durable trouve son origine dans les signaux alarmants de la planette, ces signes sont les suivants : 1. L'hypothèse scientifique d’un dérèglement climatique provoquée par les gaz a l’effet de sert liée au activités humaines se confirme . La température moyenne à la surface de la terre a augmenter de 0,6 ° au cours de vingtième siècle et la tendance au réchauffement devenu augmenter jusqu'à 1,4° à 5,8° de ici à 2100. Selon la capacité des pays industrialisés à réduire leurs émissions. Certains ressources naturelles sont menacées d’épuisement(disparition) dans certaine région ,les prises de poisson(la pêche) en diminuer de 25 entre 1975 et 2000 , entre 1990 et 2000 ,90 milliard km2 de surface Forestières en disparue au moyenne. L’étalement continue de la consommation d’énergie et de la protection des déchets ont les milieux naturels et la biodiversité ,chaque année en France à titre d’ exemple environ 620 km2 de sol naturel ou agricole sont artificialisés ,ce qui est équivalant à un grand département tous le dix ans. Les écarts de richesse augmente dans certains pays du sud notamment les pays en développement certaine couche de population n’arrive pas à satisfaire des besoins fondamentaux comme l’accès à l’eau potable(1,2 milliard d’individus concernés en 2002)(les soins médicaux, éducation…). Une grande partie de la population mondiale est confrontée (fait face), à une double ségrégation sociale et spatiale .
     
     
  2. moi

    moi New Member

    رد: les cours d'écologie urbaine

    le lien svp !!!!
     
  3. ddt

    ddt V.I.P

    رد: les cours d'écologie urbaine

    ؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟
     
الوسوم:

مشاركة هذه الصفحة